Mexique : un chat en campagne contre les “rats”

Mexique : un chat en campagne contre les “rats”

Le 19/06/2013

“Marre de voter pour des rats ? Votez le chat du peuple. Votez Morris !” Voici le slogan de campagne du “candidchat” Morris, qui brigue la mairie de la ville de Xalapa au Mexique. Son programme politique est centré sur la lutte contre la fraude et la corruption.

Malgré ses allures de chat mignon, Morris, un félin noir et blanc aux yeux orangés, est un redoutable adversaire politique pour les candidats à la mairie de Xalapa, dans l’état de Veracruz au Mexique.

Le 7 juillet prochain, ce « candichat » espère bien être élu maire de la commune de 450.000 habitants, grâce à un programme dénonçant les politiciens corrompus, les « rats » comme ils les appellent. Et de les intimider de cette façon :

Le chat compte déjà de nombreux fans : ils sont plus de 7.000 sur Facebook et, presque autant sur Twitter. Il s’y met en scène au quotidien, notamment sur des affiches, tel un véritable candidat : « Si vous n’avez pas peur de la vérité, luttons contre les mensonges » ou encore « In cat we trust ».

Dans des vidéos, il fait également des petits discours à ses électeurs potentiels, tout en se léchant les pattes.

Mais qui se cache derrière Morris ?

Selon le site espagnol Terra, derrière Morris, il y a Sergio Chamorro, 35 ans, employé de bureau. Lassé des scandales politiques incessants au Mexique, il a décidé d’utiliser le chat qu’il a adopté il y a un an pour que sa voix soit mieux entendue. L’homme précise, avec humour : « Morris dort presque toute la journée et ne fait rien, ce qui lui donne le profil parfait d’un politique ».

Pour Sergio, ces concitoyens, à travers le soutien de Morris, en ont marre des politiciens corrompus et des élections frauduleuses. Il a ainsi indiqué : « Morris a été un catalyseur pour montrer le mécontentement qui existe dans notre société. Dès le début, notre message était: ” Si aucun candidat ne vous représente, votez pour le chat”  et il semble que les gens ont bien réagi à cela.»

Pas officiellement sur les bulletins

Puisqu’il est un chat, Morris ne peut pas apparaître officiellement sur les bulletins de vote. Toutefois, son équipe de campagne suggère aux électeurs d’inscrire son nom ou dessiner son visage sur les bulletins afin de faire passer un message fort à la classe politique de la ville.

Le chat Stubbs, maire d’une ville d’Alsaka depuis 15 ans, a tenu à soutenir Morris sur sa page Facebook.

Source : DirectMatin

Mexique : un chat en campagne contre les "rats"

Chien et chats : comment s'organiser pour les vacances ?
Boussu: dernière commune à taxer un animal de compagnie