Les chats, ces aristocrates d’Internet

Les chats, ces aristocrates d’Internet

Le 05/02/2014

Les félins sont de véritables stars sur la Toile. Alors que le tristement célèbre Oscar déchaîne les foules, que le Talking Tom répète tout ce qu’on lui dit, d’autres boules de poils captivent des millions d’Internautes. Décryptage.

«Les chats sont là pour nous apprendre que, sur terre, tout n’a pas son utilité» Garrison Keillor. Il est vrai que l’on cherche encore l’utilité du Kitten Balls, le Super Bowl pour chat. Pendant des heures, des spectateurs regardent et supportent leur athlète-chat favori. Mais ce phénomène insensé n’est pas isolé. À l’heure 2.0, les chats envahissent aussi la Toile.

Récemment rendu tristement célèbre pour avoir été lancé, le chaton Oscar s’en tire avec une fracture à la patte et des milliers de fans sur le Web. Il n’est pas le seul à susciter l’engouement des Internautes. Maru est le chat le plus célèbre d’Internet. Facebook, Twitter, il envahit les réseaux sociaux. Mugumogu, sa chaîne YouTube, compte 81 vidéos et plus de 10.000 abonnés, ce qui en fait la 14e chaîne la plus populaire du Japon. Pas mal pour un chat!

Mais Maru n’a plus tout à fait le monopole d’Internet. La célébrité fait rêver plus d’un chat et nombreux sont ceux qui tentent de percer. Récemment, l’étrange Grumpy Cat fait à son tour parler de lui. Les vidéos et les photos de ce chat grognon font le tour du Web. Sa page Facebook rassemble près d’un million de «J’aime» et le félin est même invité dans des émissions de télévision. Sans oublier le Talking cat Tom, qui répète tout ce qu’on lui dit sur les applications smartphone, qui forme une petite famille très sympathique avec le chaton Ginger et la féline Angela.

Mais alors, pourquoi tant de ferveur pour ces boules de poil? D’où vient cette folie des chats connectés? Le Huffington Post s’est adonné à un véritable décryptage. Un bloggeur qui suit le phénomène de très près explique que «Tout est parti d’une initiative de bloggeurs politiques qui, au début des années 2000, ont commencé à poster une photo de leurs chats tous les vendredis. C’était la seule chose qui les mettait d’accord! Par la suite, 4chan a récupéré le mouvement en 2005 en créant le Caturday. Le principe était de publier des photos en ajoutant des légendes rigolotes.» Et c’est ainsi que les fameux LOLcats sont nés. Le terme Caturday est apparu au grand public en novembre 2005, avec l’ouverture du blog éponyme.

À la conquête du grand public

Aujourd’hui, le blog le plus connu sur les chats est également celui qui les a fait entrer dans la culture populaire: Icanhascheezburger.com. Tout débute en 2007. Un Américain demande à une de ses amis de lui envoyer «une photo de quelque chose de mignon» et elle lui envoie des LOLcats trouvés sur Internet. Tous deux décident alors de compiler ces photos sur ce qui n’est encore qu’un blog perso. Icanhascheezburger.com devient rapidement un phénomène et sera revendu quelques mois plus tard.

Chris Menning, community manager du site KnowYourMeme, rappelle que la fascination pour les chats n’est pas nouvelle: «Les Égyptiens de l’Antiquité momifiaient leurs chats et faisaient des statues d’eux. Aujourd’hui, on fait à peu près la même chose, mais de manière moins figée dans le temps». Les Internautes aiment également partager «toutes sortes de choses, surtout des choses qu’ils aiment». Il paraît alors évident que cela se porte sur leurs animaux préférés.

Mais ce n’est pas tout. Les animaux seraient capables de nous faire craquer! Dimitri Belyaev, un généticien russe a étudié le comportement et l’évolution de renards élevés en captivité et apprivoisés. «Pour résumer, quand un animal est domestiqué, il y a des conséquences sur son physique qui évolue pour paraître plus juvénile», raconte Chris Menning. «Il semble que ce soit de l’adaptation: en ayant l’air plus infantile, plus ‘‘mignon”, l’animal a plus de chances d’attirer l’attention de l’homme qui s’en occupera.» Eh bien, voilà, tout s’explique.

Source : Le Figaro

Les chats, ces aristocrates d'Internet

Un chat torturé à l’acide : la Fondation partie civile
Quelles sont les peines pour cruauté envers les animaux domestiques ?