Les animaux de compagnie peuvent aussi mourir “vert”

Les animaux de compagnie peuvent aussi mourir “vert”

Le 12/02/2013

Un cabinet de design a conçu spécialement pour eux des cercueils respectueux de l’environnement.

Passer l’arme à gauche tout en protégeant la planète, c’est possible ! « L’écologie jusqu’à la mort », titrions-nous en octobre 2011 dans un article consistant en une série de conseils pour organiser des obsèques « verts ». Des faire-parts en papier recyclé et imprimés à partir d’encres végétales aux cercueils en bois certifié, sans colle de synthèse ni solvants, en passant par le covoiturage pour les proches du défunt, les possibilités ne manquent pas pour des funérailles respectueuses de l’environnement.

Les animaux de compagnie ne sont pas en reste et, plutôt qu’à une fin peu enviable type équarrissage suivi d’une crémation, peuvent eux aussi prétendre à un cercueil écologique. Le cabinet de design français Hurluberlu a en effet imaginé des modèles en papier mâché, 100 % écologiques et biodégradables, dans la lignée des cercueils en carton conçus par ab-crémation ou des cercueils en laine signés Hainsworth.

De la poussière à l’arbre

Une initiative écologique, mais aussi humaine puisqu’il s’agit là d’un moyen pour les plus jeunes de mieux surmonter la perte de leur animal. Elle a de surcroît de bonnes chances de rencontrer un franc succès dans la mesure où nos concitoyens sont les champions d’Europe des animaux de compagnie, avec plus de soixante millions d’individus (presque un par habitant donc), dont dix-huit millions de chiens et dix millions de chats, si l’on en croit les statistiques du ministère de l’Agriculture.

Ronds, les cercueils d’Hurluberlu ont été « (imaginés) pour convenir à l’animal disparu (chien, chat, lapin voire poisson rouge). Une fois le corps du défunt installé, il vous suffit de creuser un coin de terre pour l’y enterrer. Le papier […] libère alors une graine qui devrait, au fil des mois et des ans, laisser pousser un arbre, symbole du souvenir de cet animal disparu », détaillent nos confrères du site Internet Marcelgreen.com.

Perpétuer le souvenir et mieux faire passer la pilule tout en contribuant à la protection de l’environnement : Hurluberlu a tout compris.

Source : Zegreenweb

Les animaux de compagnie peuvent aussi mourir "vert"

Un gypaète barbu est né en Haute-Savoie
L’Europe dit adieu aux tests sur les animaux