Le dromadaire du Rajasthan sacré animal d’Etat

Le dromadaire du Rajasthan sacré animal d’Etat

Le 06/08/2014

En Inde, l’Etat du Rajasthan a décidé d’offrir un statut privilégié au dromadaire, en le déclarant animal d’Etat.

L”objectif du gouvernement régional est de protéger ce mammifère des déserts, dont la population ne cesse de baisser ces dernières années. Mais cette sacralisation pourrait avoir certains effets contre-productifs.

La première décision a donc été d’élever le dromadaire, ce « navire du désert » à une seule bosse, au rang d’animal officiel de l’Etat du Rajasthan. C’est loin d’être anodin : c’est en effet la première fois que ce statut royal est accordé à un animal domestique en Inde – même la fameuse vache sacrée n’a pas eu le droit à tant d’honneur. Voilà pour le symbole mais ce qui va vraiment changer dans les semaines à venir, avec l’adoption d’une nouvelle loi, c’est qu’il sera désormais interdit d’abattre les dromadaires et la contrebande de ces animaux sera également plus durement réprimée : ces deux infractions devraient coûter jusqu’à sept ans de prison à leurs auteurs.

Le nombre de dromadaires divisé par deux en sept ans

L’idée est donc de freiner la baisse dramatique de la population de dromadaires. Leur nombre a été divisé par deux en sept ans. On compte aujourd’hui moins de 200 000 dromadaires au Rajasthan. Il est certain que la modernisation de cet Etat de l’ouest de l’Inde n’a pas joué en faveur de l’animal. Les nouvelles routes goudronnées qui traversent le désert permettent aux camions de transporter des marchandises. Plus besoin du dos bossu du dromadaire, donc.

L’extension de l’agriculture commerciale a également réduit les zones de pâturage et l’arrivée des tracteurs a fini de le mettre au chômage technique. La sacralisation de cet animal est également idéologique pour le parti nationaliste hindou du BJP qui dirige l’Etat depuis quelques mois : il cherche à réduire la consommation de viande en général. Et cette loi prévoit également d’interdire tout abattage de vaches, considérées comme sacrées dans l’hindouisme.

Conséquences économiques pour les éleveurs

Cependant, il n’est pas sûr que cette mesure de protection permette de repeupler le Rajasthan de dromadaires. Les éleveurs survivent en effet aujourd’hui en promenant les touristes sur le dos de ces animaux ou en les revendant aux abattoirs. En leur ôtant cette dernière source de revenus, il y a donc un risque de voir ces communautés de nomades délaisser totalement l’élevage de dromadaires. Un membre d’ONG affirme ainsi qu’au Pakistan voisin, qui autorise l’abattage de l’animal, leur population ne cesse d’augmenter. Le gouvernement régional semble toutefois être conscient que l’interdiction de l’abattage et de la revente dans les Etats voisins ne règlera pas totalement la situation et promet d’aider les éleveurs par d’autres biais. Par exemple en les aidant à commercialiser le lait de vache, réputé pour ses vertus de lutte contre le diabète.

Source : RFI

Le dromadaire du Rajasthan sacré animal d'Etat

Le Conseil d’État restreint la liste des animaux nuisibles
Soigner les animaux avec les plantes