Le chaton

Le chaton

Le chaton

Les vaccins

Ils peuvent être administrés dès 7 semaines d’âge. Pour les chats vivant à l’extérieur, il sera utile de vacciner contre le typhus, le coryza et la leucose éventuellement la rage (voir les principales maladies). Pour les chats vivants EXCLUSIVEMENT en appartement et sans contact possible avec des chats extérieurs on pourra se contenter d’une vaccination typhus, coryza.

A noter : le vaccin rage n’est administrativement valable que si le chat est identifié (tatouage classique ou puce électronique), ce vaccin est obligatoire si vous emmenez votre chat en camping, ou si vous passez les frontières avec lui. De plus et depuis octobre 2004 , si vous emmenez votre chat dans un pays non européen et souhaitez le réintroduire en France ultérieurement il vous faudra avant le départ faire effectuer un dosage des anti corps anti rabique dans un laboratoire agréé : renseignez-vous auprès de votre vétérinaire.

Le vaccin chlamydiose peut être associé à d’autres vaccins : à voir avec votre praticien. Sauf pour la rage qui doit être fait après 3 mois d’âge et qui ne donne lieu qu’à une injection annuelle de rappel, les autres vaccinations donnent lieu à un rappel un mois après la première injection puis tous les ans.

La vermifugation

Elle doit être systématique sur les chatons dès 4 semaines d’âge (voire moins…) avec un produit adapté à leur âge. Revermifuger votre chaton tous les mois jusqu’à 6 mois d’âge au moins puis au minimum deux fois par an ensuite, 4 fois étant préférable. Une bonne vermifugation permet une croissance optimale, sinon vous nourrissez surtout les vers et votre chaton présentera probablement un gros ventre, des alternances diarrhées, constipation et un poil sec et terne. Damned !!!

L’alimentation

Un chaton bien nourri est un chaton qui voit moins souvent le vétérinaire : c’est motivant non ? Préférez des croquettes ou boîtes pour la croissance en général plus riche en minéraux, protéines et vitamines. Les boîtes peuvent être utiles sur les jeunes chatons qui auront du mal à casser leurs croquettes. Toujours faire des transitions alimentaires sur une semaine : un peu moins de produit habituel et un peu plus de nouveau produit tous les jours.

Eviter les régimes trop variés : un jour ci, un jour ça, un autre jour encore autre chose. Le chat est essentiellement carnivore. Un régime à peu près constant permet une adaptation de la digestion. Le lait de vache est parfois mal toléré chez certains chatons : en cas de diarrhée à éviter absolument. Si vous ne donnez que des restes, n’oubliez pas de donner un complément vitamines/minéraux/oligo-éléments une semaine sur deux.

Les maladies du chaton

Problème de croissance : attention au régime tout viande, aux excès huile de foie de morue, qui peuvent sur une longue période entraîner de graves troubles du développement osseux. Attention également aux excès de vitamines, d’où l’intérêt de ne distribuer ces compléments qu’une semaine sur deux. Concernant les maladies infectieuses, elles sont identiques à ceux de l’adulte avec en général des conséquences beaucoup plus graves : typhus, coryza et leucose, FIV etc… et forte mortalité ! D’où l’importance de bien vacciner votre animal.

Votre chaton est un acrobate

Un chaton a peu d’expérience et sera enclin à faire bon nombre de bêtises : insectes, chenilles processionnaires (très urticariant), bouts de ficelle avalés sont autant de petites choses qui peuvent vous gâcher la soirée voire plus… Surtout on se méfiera du chaton “parachutiste” dans les immeubles. A partir du 3 ou 4ème étage, les lésions peuvent être sérieuses. Ne laisser pas jouer votre chat sur le rebord de la balustrade… on vous aura prévenu ! Attention également aux queues dans les portes, aux objets qui peuvent tomber sur le matou… élastique mais pas trop quand même…

 

Dr Philippe Bonarelli – Source : www.animols.com

Le chat âgé
Les problèmes de dents du chat