En Suisse, des protecteurs des animaux soutiennent la politique du chat unique

En Suisse, des protecteurs des animaux soutiennent la politique du chat unique

L’Express – 29/09/2014

Un trop grand nombre de chats mettrait en danger la faune suisse, estiment les défenseurs de cette politique. L’idée d’un couvre-feu pour chat a également été évoquée.

Bientôt un seul chat par foyer? L’idée fait son chemin chez certains protecteurs des animaux suisses qui proposent de limiter le nombre de félins sur le territoire et de leur imposer un couvre-feu.

La Suisse compte 1,4 million de chats pour 87 millions d’habitants, soit 430 matous par kilomètre carré: selon le Zürcher Tierschutz, la protection des animaux zurichoise, c’est un chiffre trop élevé qu’il faut faire diminuer pour “préserver la faune”, explique Le matin dimanche. L’organisme estime toutefois que cela doit se faire sur la base du volontariat. Le couvre-feu de 20h à 8h, préconisé par une membre de la SPA de Saint-Gall, aurait les mêmes vertus, détaille Le Monde.

A titre de comparaison, la France compte en moyenne 17 chats au kilomètre carré, beaucoup moins qu’en Suisse. Mais pour détruire cette idée de surpopulation féline, l’éthologue Dennis C. Turner fait valoir à l’hebdomadaire suisse les quelque 2000 chats au kilomètre carré à Rome.

Une votation sur les chats?

Selon le système législatif suisse, la question pourrait tout de même être posée aux électeurs. En effet, les citoyens suisses peuvent déposer des propositions, appelées “initiatives populaires fédérales”, qui peuvent être soumises à votation pour une modification de la constitution. En 2010, les Suisses ont ainsi donné leur avis sur l’initiative pour l’institution d’un avocat de la protection des animaux. Le projet a été rejeté.

Avant ça, les animaux ont déjà fait l’objet de propositions, notamment en faveur de l’introduction de pigeons voyageurs dans l’armée ou pour l’interdiction de la chasse, mais elles n’ont jamais fait l’objet de votes. La politique du chat unique connaîtra-t-elle le même sort?

En Suisse, des protecteurs des animaux soutiennent la politique du chat unique

Moitié moins d'animaux sauvages en quarante ans
En Suisse, la politique du chat unique