30 Millions d’amis lance une collecte pour les animaux abandonnés

30 Millions d’amis lance une collecte pour les animaux abandonnés

Le 05/12/2014

 

30 Millions d’amis lance une plateforme de collecte participative. 30 Millions d’amis lance une plateforme de collecte participative pour rassembler un million d’euros pour les animaux des refuges.

La Fondation 30 Millions d’Amis lance une plateforme de collecte participative pour la cause animale. Objectif: réunir un million d’euros pour aider les refuges pour animaux abandonnés.

Un million d’euros: c’est la somme que compte rassembler en 100 jours la Fondation 30 Millions d’Amis à l’occasion de sa grande campagne “Urgence Hiver: 100 jours pour aider les animaux des refuges”. Pour cela, la fondation a lancé la première plateforme de collecte participative dans le domaine de la cause animale.

Cet outil en ligne permet à chaque internaute de créer sa propre page de collecte et de la partager sur les réseaux sociaux. Une fois rassemblée, la somme sera reversée aux 250 refuges partenaires de la fondation, à raison de 50 euros par animal en moyenne.

“Protéger la vie des animaux les plus fragiles”

Objectif: offrir “un minimum indispensable pour protéger la vie des animaux les plus fragiles et répondre au SOS que nous lancent les responsables des refuges”, explique Reha Hutin, présidente de la Fondation 30 Millions d’Amis, dans un communiqué.

En hiver, les frais de nourriture, de chauffage ou de soins vétérinaires explosent, mais les caisses des refuges, structures bénévoles, sont souvent vides. Un don de 50 euros nourrira deux animaux pendant un mois, un don de 80 euros permet à un chien de dormir à l’abri, tandis que 150 de dons financeront les frais vétérinaires de trois animaux malades, précise la fondation. Pour l’instant, environ 2500 euros ont été réunis. La collecte s’achèvera le 13 mars.

Source : BFMTV

30 Millions d'amis lance une collecte pour les animaux abandonnés

Le plus vieux chat à double tête est mort
Enquête 30 Millions d’Amis : vous êtes 40000 à avoir dit non à la souffrance animale