Mon chien détruit tout : serait-il anxieux ?

Mon chien détruit tout : serait-il anxieux ?

Le 31/03/2013

Un chien est un animal social qui supporte difficilement la solitude. Certains deviennent anxieux et vont adopter des comportements spécifiques pour compenser l’absence du maître.

ABSENCE.  Lorsque le maître est absent, certains chiens détruisent des objets de la maison, voire aboient à de nombreuses reprises. Ce comportement est généralement très pesant pour le propriétaire. D’autant plus qu’il subit de nombreuses plaintes de la part de ses voisins. Mais surtout, cela peut cacher un profond mal-être chez son compagnon canin : il est anxieux.

L’anxiété est un motif de consultation vétérinaire très répandu. Elle nécessite d’ailleurs un traitement. Cet état psychologique se définit comme “une peur survenant en l’absence de stimulation identifiable c’est-à-dire une peur sans objet”, explique Gérard Muller, vétérinaire comportementaliste.

Un chien anxieux doit compenser

Un chien anxieux supporte difficilement la solitude et va chercher une compensation à son mal-être. Selon le vétérinaire, c’est bien souvent “une dépendance vis-à-vis d’un être qui sert alors de béquille affective. Si cet être disparaît, l’animal anxieux est alors confronté à ses peurs, à son anxiété”.

C’est pourquoi, lorsque le maître est absent, le chien anxieux va détruire des objets bien souvent reliés à son propriétaire. M. Muller explique : “si l’on désire établir une comparaison, un enfant qui est inquiet va chercher à se reprocher d’un adulte qu’il connaît. Si ce dernier est absent il va peut-être s’apaiser en prenant un objet qui lui rappelle cette personne.”

De même, les aboiements voire les hurlements à la mort seraient révélateurs d’une émotion proche de la peur. Pis, l’anxiété canine peut évoluer jusqu’à la dépression, dont les signes les plus flagrants sont le repli sur soi et l’irritabilité. Ce n’est pas un mal à prendre à la légère !

Un chien a besoin d’être en confiance

Tout d’abord, sachez que la punition est inutile. L’anxiété ne ferait qu’augmenter. L’origine de ce trouble peut être variée mais les solutions sont semblables. Selon le vétérinaire, “un traitement sera indispensable. Il sera double, associant un psychotrope et des modifications des conditions de vie”. Il faut aussi que la relation maître -animal de compagnie soit riche, car c’est un élément à part entière de son bien-être.

Malheureusement, il est rarement possible de modifier toutes les caractéristiques de la vie du chien (le maître doit bien travailler et tous ne disposent pas d’un jardin). Ainsi, “le rôle de notre intervention est de redonner au chien une adaptabilité qu’il a perdue”, assure Gérard Muller.

Source : Sciences et Avenir

Mon chien détruit tout : serait-il anxieux ?

Plus les animaux sont petits, plus ils voient au ralenti
Le lapin, troisième animal de compagnie en France