Les coréens, adeptes de chirurgie esthétique pour… leurs animaux

Les coréens, adeptes de chirurgie esthétique pour… leurs animaux

Le 06/08/2015

En Corée du Sud, les propriétaires d’animaux de compagnie raffolent de plus en plus de la chirurgie esthétique. Au menu, raccourcissement de queue, chirurgie des paupières et autres bizarreries…

Le propriétaire de Quasi Modo, le chien honoré récemment du titre de “plus laid du monde”, succombera-t-il à son tour à la dernière mode ? Fera-t-il remodeler le physique pour le moins ingrat de son fidèle compagnon ?

Le chien le plus laid du monde honoré

Selon le quotidien sud-coréen Chosun Ilbo, la chirurgie esthétique pour animaux est en effet en plein essor… du moins à Séoul (Corée du Sud). Ce qui n’est pas si surprenant quand on sait que les Coréens détiennent déjà le record du monde des actes de chirurgie esthétique pour humains avec 16 opérations pour 1000 habitants !

C’est donc au tour de leurs compagnons à 4 pattes de faire connaissance avec le bistouri et le botox. Parmi les interventions les plus demandées, on compte le raccourcissement de queue, l’effacement des rides, l’aspiration de la graisse, le remodelage des oreilles ou encore chirurgie des paupières.

Par exemple, ce chiot a subi une intervention… pour élargir ses yeux !

Ces opérations se pratiquent à des prix souvent prohibitifs, plusieurs milliers de dollars, à la plus grande satisfaction des vétérinaires locaux, qui assument totalement l’intérêt de ces pratiques ! Comme le Dr Yoon Sin Geun, cité par le quotidien, qui assure que « cette chirurgie est médicalement sans risque, les propriétaires ayant tout à fait le droit d’améliorer l’apparence de leur animal de compagnie ».

Pour l’instant, seuls les chiens semblent concernés. Mais déjà un groupe de défense des droits des animaux a demandé à ce que ces pratiques soient reclassées en « actes de cruauté envers animaux » et sanctionnées.

Source : Sciences et Avenir

Les coréens, adeptes de chirurgie esthétique pour... leurs animaux

Ce que révèle l'amour des animaux de la bête humaine
Les animaux de compagnie robotiques : un futur plaisant ?