Les chiens domestiqués viendraient du continent européen

Les chiens domestiqués viendraient du continent européen

Le 15/11/2013

“L’origine des chiens modernes se situe sur le continent européen, pas au Proche-Orient ou en Asie de l’est, et elle remonte à quelque 20.000 ans”, insiste Robert Wayne, professeur de biologie évolutive à l’université de Californie à Los Angeles, un des auteurs de cette analyse génomique, dont les résultats sont parus jeudi dans la revue américaine Science.

Parenté avec les anciens loups

“Les anciens loups en Europe avaient un lien de parenté directe avec les chiens, ce qui permet de faire correspondre l’évolution génétique de ces animaux avec l’histoire archéologique”, explique-t-il, soulignant que “l’Europe est l’endroit où les restes des chiens les plus anciens ont été jusqu’à présent retrouvés”.Aucun reste canin datant de plus de 13.000 ans n’a jamais été mis au jour au Proche-Orient ou en Chine, souligne l’étude.

ADN. Pour cette recherche, les scientifiques ont analysé de l’ADN mitochondrial (transmis par la mère) retrouvé dans des ossements de dix loups et de huit chiens anciens, la plupart originaires d’Europe. Tous ces animaux ont vécu il y a plusieurs milliers d’années, dont deux il y a plus de 30.000 ans. Ils ont comparé ces anciens ADN avec celui des génomes de 77 chiens domestiques, de 49 loups et de quatre coyotes modernes, et ont déterminé que les chiens d’aujourd’hui étaient génétiquement apparentés à des loups anciens ou des chiens venant d’Europe, mais avec aucun des loups contemporains.

Compagnon des chasseurs-cueilleurs

Selon le professeur Wayne, la domestication des loups, le plus grand carnivore jamais domestiqué par l’homme, s’est probablement produite parmi des groupes de chasseurs-cueilleurs plutôt qu’au sein de communautés sédentaires qui se sont développées avec l’essor de l’agriculture il y a quelque dix mille ans.

CO-ÉVOLUTION. Les loups devaient d’abord suivre des groupes de chasseurs et se nourrir des carcasses qu’ils laissaient derrière eux. Au cours du temps, ils se sont rapprochés de ces humains “pour finir par évoluer ensemble”, selon les auteurs de l’étude. Leur déplacement avec les chasseurs peut expliquer leur divergence génétique, qui a conduit à l’apparition des chiens, relèvent-ils.

Des conclusions controversées

En devenant des animaux en constante migration, ces loups ont abandonné leur sens de la territorialité et se sont reproduits avec une plus grande diversité de loups. Robert Wayne reconnait que cette étude ne va pas mettre fin à la controverse scientifique sur l’origine des chiens. “Ce n’est pas la fin du débat sur la domestication du chien mais nous avons désormais un argument persuasif à opposer aux autres hypothèses sur l’origine de la race canine”, juge-t-il.

CHINOISE. Des scientifiques ont aussitôt rejeté les résultats de cette étude. Pour Peter Savolainen, professeur au Royal Institute of Technology à Solna en Suède, ces travaux n’ont pas examiné d’échantillons provenant d’autres parties importantes du monde. “Si vous ne regardez que des échantillons en Europe, naturellement vous ne pouvez que conclure (…) que les chiens sont d’origine européenne”, ironise-t-il. “Nos données pointent vers une origine chinoise des chiens et je reste assez persuadé que c’est le bon endroit”, explique ce chercheur à l’AFP, rapportant que plusieurs branches dans l’évolution des chiens sont uniques à la Chine. “Vous ne les trouvez nulle part ailleurs”, a-t-il insisté.

Source : Sciences et Avenir

Les chiens domestiqués viendraient du continent européen

Le chat envoie un SMS de détresse aux urgences
Comment bien choisir une bonne litière ?