Animaux sauvages dans un bar à Waterloo: Gaia s’en mêle car “ces...

Animaux sauvages dans un bar à Waterloo: Gaia s’en mêle car “ces animaux ne sont pas des clowns”

Le 15/07/2014

Samedi soir, l’établissement “Le Stamp” à Waterloo, a choqué ses clients en exhibant des animaux sauvages pour une soirée sous le thème du cirque. Les propriétaires s’excusent mais un dossier judiciaire a été ouvert, et Gaia s’en mêle.
Comme nous vous le révélions lundi, le bar de Waterloo, “Le Stamp”, a célébré ses 8 ans sur le thème du cirque… avec la présence de véritables animaux sauvages (singe, serpents et un lion).

“Quand je suis entrée, il y avait un lion dans une cage, sur la gauche”, nous avait expliqué Vanessa via la page Alertez-nous. “Il y avait des lumières, des gros spots mauves tout autour de la cage. Et la musique qui allait fort. Ce n’était vraiment pas un endroit pour un animal”.

Gaia porte plainte

Outre l’enquête ouverte par la police, l’association de défense des animaux Gaia a décidé de porter plainte pour maltraitance, selon un communiqué publié mardi. Selon les informations de GAIA, confirmées par des témoignages et photos postés sur le réseau social Facebook, les animaux présents étaient en cage ou en laisse et les clients pouvaient prendre la pause à leurs côtés.

La mise en scène dérange l’association défendant le bien-être animal. “Ces animaux ne sont pas des clowns, ce sont des individus avec des personnalités propres”, a souligné le président de l’asbl, Michel Vandenbosch.

L’agence de location aussi attaquée

GAIA porte plainte contre le bar mais également contre l’agence de location des animaux, auprès du SPF Santé publique. Ce dernier a d’ores et déjà ouvert une enquête en collaboration avec la police.

Par sa plainte, l’asbl souhaite mettre un terme à ce type de pratique, a précisé Michel Vandenbosch.

Pour rappel, en décembre dernier, la Chambre a voté l’interdiction pour les cirques itinérants de détenir en Belgique des animaux sauvages. “Ici il s’agit d’une infraction à la loi sur le bien-être animal, mais fondamentalement, c’est le même principe”, soutient le président de GAIA.

Les organisateurs de la soirée, injoignables mardi, présentent leurs excuses via leur compte Facebook pour cette “erreur de jugement”.

Source : RTL

Animaux sauvages dans un bar à Waterloo: Gaia s'en mêle car "ces animaux ne sont pas des clowns"

Vieillir moins vite grâce à son chien
Le clonage d'animaux a-t-il bouleversé l'industrie agroalimentaire ?