Un “chat infirmier” prend soin des animaux malades : ces félins ne...

Un “chat infirmier” prend soin des animaux malades : ces félins ne sont pas égoïstes

Le 20/04/2015

Rademenes a ému les internautes. Ce chat noir qui vit dans un refuge de la ville de Bydgoszcz, en Pologne, tient compagnie aux animaux malades, en se blottissant contre eux et en les câlinant.

Il a même été surnommé le “chat “infirmier”. Comment expliquer un tel comportement ? Éclairage de Valérie Dramard, vétérinaire comportementaliste.

Rademenes, le chat du refuge de la ville de Bydgoszcz, en Pologne, s’occupe de ses congénères malades. Il les câline, les lèche et s’allonge près d’eux. Cela lui a d’ailleurs valu le surnom de “chat infirmier”.

Si son comportement est impressionnant, il est difficile de dire si ce type d’attitude est rare, car dans les refuges, les animaux malades sont généralement isolés. Rademenes, lui, peut se rendre auprès de ses congénères comme bon lui semble.

Ce chat a un comportement juvénile

Sur les photos, on le voit notamment lécher les animaux en convalescence. C’est assez révélateur, car c’est le signe d’un comportement juvénile.

Il se trouve qu’à l’âge de deux mois, Rademenes a été touché par une grave inflammation des voies respiratoires. Très jeune, il a donc eu des soins importants. On peut imaginer que cette maladie précoce a écourté son maternage.

Pourtant, cette phase est essentielle au développement du chaton, car elle lui permet de grandir sur le plan affectif. En interagissant avec son petit, la mère lui apprend à devenir autonome.

Rademenes ne semble pas très indépendant : il éprouve le besoin “d’être avec”. Qu’il s’agisse des humains ou d’autres animaux, il est en quête de compagnie et semble avoir un manque social et affectif, qui s’explique par le fait que son maternage ait été écourté.

Les animaux peuvent être “empathiques”

Il est aussi possible d’expliquer le comportement de Rademenes par le fait que les chats sont des éponges, qui ressentent la détresse ou la maladie chez leurs congénères, mais aussi chez l’être humain.

Ils sont effectivement plus doux et plus câlins avec les personnes souffrantes, tristes et même les femmes enceintes. Il en va de même avec les chiens. D’ailleurs, récemment, une de mes clientes dont le chien est très agressif, m’a assuré que son animal était devenu doux comme un agneau quand elle est tombée malade.

Ce type de comportement n’est pas rare. On a déjà vu des manifestations surprenantes de cette “empathie”, notamment dans cette vidéo où un chien semble tenté de sauver des poissons qui étaient hors de l’eau.

Les chats ne sont pas égoïstes

Il est difficile de dire si la présence de ce chat peut être bénéfique pour les animaux malades du refuge. Mais intuitivement, je dirais qu’il s’agit très probablement d’une aide. On pourrait comparer cela à de la médecine énergétique.

Il est donc faux de dire que les chats sont égoïstes. S’ils sont plus territoriaux que sociaux et plus indépendants que dociles, cela ne fait pas d’eux des animaux individualistes.

Rademenes permet au grand public d’avoir une autre vision des chats, c’est d’ailleurs pour ça qu’il a été surnommé le “chat infirmier”. Personnellement, j’aurais plutôt tendance à l’appeler le “chat sauveur”.

Source : Nouvel Obs

Chat infirmier

Chien maladroit ? Une nouvelle maladie neurodégénérative identifiée
L'hormone Ocytocine serait à l'origine de l'amitié homme-chien