Peut-on donner du lait à son chat ?

Peut-on donner du lait à son chat ?

Le 11/12/2014

Les chats aiment le lait. Mais ces dernières années, la toile accuse cet aliment d’être nocif. Alors, info ou intox ? Explications d’une spécialiste en nutrition clinique vétérinaire.

C’est simple : si le lait est bien toléré par le chat et qu’il aime en boire, il n’y a pas de raison vétérinaire de ne pas lui en donner.  Selon le Dr Blanchard, spécialiste en nutrition clinique vétérinaire : “Pour un chat qui aime le lait et le tolère, 40 ml par jour est généralement sans problème”. Mais si le lait, même à petite dose, provoque des troubles alors il faut l’éviter.

ALLERGIES ET INTOLÉRANCE. Il existe deux cas où le lait est à proscrire de l’alimentation du chat adulte. En effet, d’abord, le chat peut être allergique ou intolérant aux protéines du lait. Plusieurs signes peuvent l’indiquer : rougeurs, démangeaisons, otites bilatérales, troubles digestifs, diarrhées… Ensuite, le chat peut être intolérant au sucre du lait : le lactose.

“Dans le premier cas, c’est un phénomène allergique, c’est rare, mais un peu plus fréquent chez les adultes que chez les jeunes, analyse Géraldine Blanchard. Dans le second cas, c’est un phénomène de diminution ou de perte de capacité à digérer le lactose qui existe chez tous les petits mammifères. L’activité de l’enzyme qui permet de digérer le lactose, sucre du lait, et source de glucose pour le jeune sous la mère. Il y a du lactose dans tous les laits de mammifères, et pas tellement moins dans le lait de chatte que dans celui de vache”.

SYMPTÔMES. Ainsi, certains chats ont perdu cette capacité de digestion à l’âge adulte. L’enzyme responsable, la lactase n’est plus active ou n’est plus sécrétée et ils ne digèrent plus le lactose. “S’ils consomment du lait alors qu’ils n’en consomment jamais, le lactose du lait n’est pas digéré, prévient le Dr Blanchard. Il arrive dans le gros intestin, et est fermenté par les bactéries, cela créé un appel d’eau et une diarrhée assez liquide, qui dépend de la quantité de lait et donc de lactose consommé”. En revanche, si un chat a toujours bu du lait et a subitement une diarrhée, il faudra chercher une autre cause.

40 mL. En dehors de ces deux cas précis, il n’y a donc pas de risque et le chat peut boire du lait. Mais en quelle quantité ?
Certains chats conservent une capacité à digérer le lactose toute leur vie, en moyenne cela permet de digérer le lactose contenu dans 10 ml de lait de vache par kg” – Dr Géraldine Blanchard, spécialiste en nutrition clinique vétérinaire.

Un chat de 4 kg peut donc en moyenne digérer 40 ml de lait de vache par jour, que ce lait soit écrémé ou entier ne change rien.

Et pour les produits laitiers ?

Les produits laitiers fermentés (fromage fermenté, yaourt) contiennent beaucoup moins de lactose que le lait. Les bactéries qui ont permis de les fabriquer ont utilisé le lactose. Ce qui a produit de l’acide lactique, qui donne l’acidité au yaourt par exemple. Si le chat est allergique aux protéines du lait, il ne les tolèrera pas non plus. Mais si le chat est seulement intolérant au lactose, il les tolère généralement bien.

Pour le yaourt, pas de problème de quantité, mais pour le fromage, attention : c’est un aliment très calorique. Sa consommation peut représenter un apport calorique qui génère un surpoids si l’ensemble de la ration n’est pas ajusté pour limiter à l’essentiel l’apport d’énergie” – Dr Blanchard.

Jusqu’à quel âge un chaton boit-il du lait ?

SEVRAGE. D’après Géraldine Blanchard : “Un chaton est sevré vers 2 mois. Dès l’âge de 4 à 5 semaines, il peut être habitué, par imitation de sa mère, à consommer en très petite quantité des aliments solides, boîte ou sachet d’aliment complet pour chaton, quelques croquettes pour chaton (mais pas trop pour ne pas consommer trop d’amidon trop tôt), miettes de viande ou poisson, un peu de yaourt”. À cet âge-là, les petites dents du chaton rendent la tétée douloureuse pour la mère, qui le repousse désormais.

ORPHELIN. Ce douloureux problème ne se pose pas pour les malheureux qui ont perdu leur mère très jeunes et qui ont dû être élevés au biberon. Mais ses parents bipèdes devront aussi introduire progressivement des aliments solides dans son alimentation car, au-delà de 10 semaines, le chaton risque de ne plus digérer le lait et de souffrir de carences. C’est pourquoi il est important que l’orphelin grandisse avec d’autres chats adultes qui lui montreront ce qu’il doit manger.

PAS DE LAIT DE RUMINANT. Surtout, il ne faut pas donner du lait de vache, de chèvre ou de brebis à l’orphelin, car “le lait de chatte est presque aussi riche en lactose que le lait de ruminant, mais beaucoup plus riche en protéines et lipides (graisses) et un peu plus riche en minéraux. Donc le lait de vache est très déséquilibré pour un chaton”, explique le Dr Blanchard.

Le chaton a des besoins spécifiques en certains acides aminés et acides gras essentiels que le lait de ruminant ne couvre pas” – Dr Géraldine Blanchard.

Source : Sciences et Avenir

Peut-on donner du lait à son chat ?

Pourquoi il ne faut pas offrir un animal à Noël
Faire garder mon chat / chien pendant les vacances ?