La dissection d’animaux interdite à l’école

La dissection d’animaux interdite à l’école

Le 19/12/2014

Dans un courrier aux recteurs d’académie, le ministère de l’Education exclut les dissections de certains animaux dans les classes. Une directive européenne interdisait déjà cette pratique; la France finit donc par s’y conformer.

Terminé les souris, grenouilles à disséquer en cours de biologie, et les mines de dégoût des élèves. Dans une lettre adressée aux recteurs d’académie à la fin du mois de novembre, le ministère de l’Education exclut la dissection pour certains animaux, au collège et au lycée.

Les travaux pratiques de biologie “peuvent être réalisés sur des invertébrés (…) à l’exception des céphalopodes (…) et sur des vertébrés ou sur des produits issus de vertébrés faisant l’objet d’une commercialisation destinée à l’alimentation”, écrit le ministère. En clair, les animaux traditionnellement utilisés en cours, grenouilles ou poussins, ne pourront plus être disséqués en cours de biologie.

Une directive européenne interdit la pratique

Une association de chercheurs issus du CNRS, Antidote Europe, salue cette décision et “remercie” le ministère dans un communiqué. En effet, une directive européenne datant de 2010 interdisait déjà la pratique. “Mais la transposition en droit français de la directive européenne ne semblait pas tout à fait claire aux différentes personnes concernées”.

L’année dernière, une pétition créée par une collégienne avait réunit plus de 17.000 signatures. La jeune fille réclamait à Vincent Peillon, le ministre de l’Education de l’époque, d’interdire cette pratique “écoeurante” et “injuste”. En France, la vivisection est interdite, mais la dissection restait autorisée sous certaines conditions.

Des méthodes alternatives

L’association Antidote Europe milite en faveur d’alternatives à l’utilisation d’animaux. “De nombreux outils pédagogiques sans animaux sont disponibles pour les cours de SVT (Sciences de la vie et de la Terre, Ndlr) de tous niveaux et même pour les cours de médecine vétérinaire”, indique-t-elle dans un communiqué. Antidote Europe met en avant l’utilisation de mannequins interactifs, de films ou de programmes informatiques interactifs.

La dissection d'animaux interdite à l'école

Droit des animaux: liberté ordonnée pour un orang-outan en Argentine
New York sauve la peau des chiens