La probable fermeture des “cafés à chats” met les nerfs en pelote...

La probable fermeture des “cafés à chats” met les nerfs en pelote des Japonais

Le 26/04/2012

Les centaines de clients des "cafés à chats" du Japon, où l'on peut passer un moment entouré de matous en tous genres, vont devoir se faire une raison…

Vraiment pas un temps à laisser une boule de poils dehors. Alors que le Japon se prépare à adopter une loi protégeant les droits des animaux, les "cafés à chats", où les clients viennent caresser des matous pour évacuer leur stress, craignent de devoir fermer boutique. Attention, les félins pourraient montrer les griffes. Voir AFPTV | 25/04/2012 – 15h09 vidéos Alors que le Japon se prépare à adopter une loi protégeant les droits des animaux, les "cafés à chats", où les clients viennent caresser les félins pour évacuer leur stress, craignent de devoir fermer boutique Boire un verre tout en caressant un matou

Depuis cinq ans, les Japonais peuvent passer leurs soirées dans des établissements d’un genre unique : les cafés à chats. L’idée ? Siroter un verre tout en caressant des félins dans une atmosphère feutrée. A Tokyo, où les propriétaires de logement interdisent souvent de posséder un animal de compagnie, ces cafés sont très populaires. Mais dans le cadre d’une nouvelle loi sur les animaux, le gouvernement va obliger leurs gérants à fermer avant 20 heures, pour éviter de… stresser ces matous.

Pour Shinji Yoshida, gérant du café à chats “Nekolobi”, Les chats peuvent se déplacer librement, et s’ils le souhaitent ils peuvent aller se reposer. Fermer les établissements le soir ne va pas abaisser leur stress, car ils sont en parfaite santé”.

"Du matin au soir, les chats se font caresser par des inconnus"

Pas de quoi fouetter un chat alors ? Et bien non, car les 30 chats de son café risquent de se retrouver sans emploi. Pour les clients, dont 80 % travaillent en entreprise, venir pendant la journée est souvent impossible. C’est par ailleurs beaucoup moins intéressant, car ces animaux sont nocturnes. Et puis, la seule volonté des clients est de faire des câlins tous doux.

Mais l’association japonaise du bien-être animal considère que ces chats sont exploités et risquent la dépression. Elle fait pression sur le gouvernement pour que ces établissements ferment définitivement. Chizuko Yamaguchi est vétérinaire et membre de cette SPA locale : "Dans ces cafés, il y a énormément de passage. Du matin au soir, les chats se font caresser par des inconnus. Pour les animaux, c’est une source de stress énorme”.

Reste donc une solution pour les travailleurs trop stressés : se rabattre sur les milliers de vidéos de chats… sur le Net. Les malheureux pourront donc (re)faire connaissance avec l'un des leurs compatriotes à poils courts, le chat-star Maru. Ce bon gros félin affiche des millions et des millions de vues sur Youtube.

Source : RTL

Des animaux déjà sur le déclin, selon une étude
Des jeunes vautours fauves français pour repeupler la Bulgarie