West Highland White Terrier

Le West Highland White Terrier, plus couramment appelé "Westie", est une race de chiens d’origine écossaise connue pour sa personnalité. Il est la mascotte de la marque d’aliments pour chien César, ainsi que la marque de whisky "Black and White", en compagnie d’un Scottish Terrier noir (le "Westie", qui comme son nom complet l’indique, étant lui toujours blanc).

Histoire

Le Westie est le terrier d’Écosse le plus récent, bien que des chiens du même type aient été répertoriés dès le XVIIe siècle sous le nom de white doggies. Ses deux ancêtres sont, de façon sûre le Cairn Terrier, et plus hypothétiquement le bichon maltais, rescapé du naufrage de l’Invincible Armada au XVIe siècle sur l’île de Skye. Ce dernier serait à l’origine de la couleur blanche du Westie.

À l’origine, les chiots Cairn porteurs de cette couleur étaient systématiquement éliminés à la naissance, car considérés inaptes à la chasse.

Ce fut le hasard qui fut à l’origine de la création du Westie. Un jour, au XIXe siècle, en Argyll, le colonel Malcolm of Poltalloch partit à la chasse au lapin avec ses Cairns, et par accident tua son meilleur chien qu’il avait confondu avec sa proie. Très affecté par ce drame, il décida à compter de ce jour de n’élever plus que des Cairns blancs de façon à ce qu’aucune confusion ne se reproduise. Avec un patient travail de sélection sur ses Cairns fauves, il obtint des chiens de couleur sable très clair, qui furent les premiers Westies. La couleur ne fut perfectionnée que plus tard.

Le Westie fut reconnu officiellement en 1906 par le Kennel Club anglais. Avec la reconnaissance du Cairn Terrier en 1912 les deux races, qui n’étaient à l’époque que deux variétés, pouvaient se croiser. Ces croisements furent interdits en 1924 et le Westie, qui n’était alors qu’un "Cairn blanc", acquit ses propres caractéristiques pour s’orienter vers un modèle plus sophistiqué, tandis que le Cairn est resté dans le type d’origine.

Désormais avec plus de 2 500 naissances annuelles le Westie est le terrier d’Écosse le plus populaire en France.

Caractère et style de vie

Cette race appartient à la famille des Terriers. Le Westie n’a pas renié ses origines de chasseur des rudes régions d’Écosse. Chasseur impitoyable de vermine, c’est un grand sportif, compagnon idéal du jogger. Ce n’est pas un chien d’appartement. De grandes sorties dans la nature, ou des sports tels que l’agility, lui font le plus grand bien.

A la maison c’est un chien affectueux, joueur et très rusé. Il a grand besoin de compagnie. Il est très proche de son maître. Ce n’est pas du tout un chien de garde mais il veut quand même faire son travail de chien (chien de garde) car il est fondamentalement sociable et amical envers tous. Il peut être très calme quand son maître le demande et être très actif.

Le Westie est un chien assez dominant, aussi son éducation doit être menée avec fermeté. Mais il ne faut pas s’attendre à avoir un chien aussi obéissant qu’un berger, car ce n’est pas dans sa nature.

Entretien

Le Westie ne doit pas être tondu, mais épilé. La tonte donne un poil très mou et difficile à démêler. Elle doit donc être réservée aux chiens âgés ou malades.

Au quotidien : bien démêler le poil sous le ventre, sur le dos, sur les pattes et entre les pattes arrières. Brosser dans le sens contraire de la pousse. Ne pas le laver souvent (1 à 2 fois par an), car le shampooing retire le sébum nécessaire à une bonne protection contre les infections cutanées. Pour le garder blanc, on peut lui faire une sorte de shampooing sec avec du carbonate de calcium : saupoudrer, faire pénétrer et brosser le poil. Le chien sera emmené tous les 3 mois au moins chez un toiletteur spécialiste en épilation. L’épilation consiste à retirer le poil mort et n’est pas douloureuse.

Dans le cas d’un westie d’exposition, le travail de toilettage doit être de qualité et nécessite un sens artistique.

Santé

Comme tous ses cousins terriers le Westie est fondamentalement robuste et très résistant aux maladies. Il peut vivre jusqu’à 16 ou 17 ans sans problèmes. Mais il peut connaître des problèmes dermatologiques, notamment la séborrhée grasse, ou poil gras, fréquente passé 7 ans, et qui nécessite l’emploi mensuel d’un shampooing à la chlorhexidine, ou les allergies, très présentes dans cette race.

Acquérir un Westie

Étant une race très populaire il semble facile d’acquérir un Westie, mais malheureusement il est très difficile de trouver un bon Westie. De nombreux "éleveurs" professionnels élèvent des Westies dans de très mauvaises conditions, en box, en ne pratiquant aucune sélection, en arrachant les chiots trop jeunes à leur mère. C’est pourquoi il est très important de ne jamais acheter de Westie en animalerie, et de toujours demander un chiot inscrit au Livre des origines français (LOF), qui est un gage de sélection et de bonne santé. Il est donc recommandé d’acheter un Westie chez un éleveur . La liste de ces éleveurs s’obtient après de la Société centrale canine (SCC). L’éleveur doit remettre à l’acheteur un certificat de naissance prouvant que le chiot est provisoirement inscrit au LOF. Ce certificat provisoire n’est pas le pedigree, mais il garantit l’origine du chiot. Le certificat de naissance sera remplacé par un pedigree, si le chien est accepté à la confirmation.

 

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article West Highland White Terrier de Wikipédia en français (auteurs)

Les commentaires sont fermés.